Archives pour la catégorie Mise à jour

Face­book ajoute la recon­nais­sance faciale pour ses membres

Ce matin, Face­book a publié une mise à jour de ses condi­tions d’uti­li­sa­tions. Parmi les nouveau­tés de ces dernières, l’ar­ri­vée de la recon­nais­sance faciale.

Cette nouveauté se traduit par le fait que lorsqu’un utili­sa­teur envoi une photo sur Face­book, le site va auto­ma­tique­ment l’ana­ly­ser à la recherche de photos de ses amis. Si jamais l’un d’eux en fait parti, le réseau social propo­sera alors de le tagger auto­ma­tique­ment.

Bien que pratique pour les grands albums photos, cet ajout touche aussi un aspect de la vie privée car si vous êtes recon­nus, vous serez auto­ma­tique­ment taggé. Faut-il à présent vous méfier dès qu’un de vos contacts Face­book sort son appa­reil photo numé­rique?

Heureu­se­ment, cette fonc­tion peut être désac­tivé via les para­mètres de confi­den­tia­li­tés de Face­book. Une fois sur cette page, cliquer sur modi­fier les para­mètres à la ligne ”Suggé­rer à mes amis les photos où j’ap­pa­rais ; Suggé­rer mon nom lorsqu’il semble que j’ap­pa­rais dans des photos” .Pour finir, une fois arrivé à la fenêtre ci-dessous il ne vous reste plus qu’à acti­ver ou désac­ti­ver la fonc­tion.

2011-06-08_1839

Cette fonc­tion est la prin­ci­pale modi­fi­ca­tion des CGU pour le grand public, concer­nant les déve­lop­peurs d’ap­pli­ca­tions Face­book, à partir du 12 juillet, l’ajout d’un message de partage sera inter­dit dans les condi­tions d’uti­li­sa­tions de la plate­forme. Cela permet­tra en prin­cipe d’en­rayer la proli­fé­ra­tion actuelle des messages pré remplis inci­tant les utili­sa­teurs par la tech­nique du Social Engi­nee­ring à ajou­ter une appli­ca­tion Face­book pour voir qui a consulté son profil, par exemple.

Il est dommage de voir que Face­book ne demande pas le consen­te­ment des utili­sa­teurs lorsqu’il ajoute une nouvelle fonc­tion en l’oc­cur­rence cette fois-ci, la sugges­tion auto­ma­tique du nom des amis en fonc­tion de la recon­nais­sance faciale. L’op­tion est activé par défaut .

L’ar­ri­vee de Mango la mise a jour Windows Phone 7 se precise

Windows Phone 7 sorti en octobre dernier a déjà connu plusieurs mises à jour dont une impor­tante, NoDo. Après avoir dévoilé quelques infor­ma­tions sur Mango, Micro­soft a convié certaines personnes à un évène­ment VIP pour lever le rideau sur cette future mise à jour Windows Phone 7.

D’après les dernières infor­ma­tions connues à ce jour, Mango devrait appor­ter toutes les nouveau­tés présen­tées lors du Mix (IE9,1500 API,etc.)  et les dernières infor­ma­tions circu­lants laissent penser à l’in­tro­duc­tion d’un véri­table GPS avec l’ar­ri­vée d’une guidage vocal dans Bing Maps, une version Micro­soft de Shaz­zam nommée Bing Audio, Bing Vision permet­tant d’ana­ly­ser une photo et en déduire son contenu donc un code barre, un logo, une boite de DVD ou CD un peu à la manière de Goggles sur  Android. Pour finir, un service basé sur Tell me pour utili­ser la voie pour écrire un SMS.

Il faudra donc attendre le 24 mai pour avoir plus d’in­for­ma­tions sur cette mise à jour et surtout des infor­ma­tions précisent quant à sa date de sortie qui reste jusqu’à présent incon­nue.

Dans tous les cas, il semble sur que ce mardi ne sera pas l’an­nonce de la sortie de Mango, les déve­lop­peurs n’ont pas encore eu accès au SDK.

Premier service pack pour Visual Studio 2010 dispo­nible

Peu de temps après la sortie du SP1 de Windows 7, Micro­soft annonce cette semaine la sortie du service pack 1 de Visual Studio 2010.

Contrai­re­ment à Windows 7, celui-ci apporte de nombreuses nouveau­tés pour les déve­lop­peurs bien sur car Visual Studio est un outil de déve­lop­pe­ment avant tout.

Du côtés des nouveau­tés donc, une inté­gra­tion de Silver­light 4 à VS 2010, un début d’in­té­gra­tion de l’HTML 5 et du CSS3 au niveau de l’In­tel­liSense, une nouvelle vision­neuse d’aide, une analy­seur de perfor­mances pour les appli­ca­tions Silver­light.

Cette liste est non exhaus­tive, d’autres infor­ma­tions sont dispo­nibles sur la page du SP1 dans la base de connais­sance Micro­soft. La traduc­tion en Français, prove­nant d’une traduc­tion auto­ma­tique, n’est pas parfaite.

Voir les modi­fi­ca­tions appor­tées par le Service Pack 1

Télé­char­ger le SP1 de Visual Studio 2010

Les SP1 de Windows 7 et Windows Server 2008 R2 est dispo­nible au télé­char­ge­ment

Le service pack 1 de Windows 7 est fina­le­ment dispo­nible une semaine après la mise à dispo­si­tion auprès des abon­nés MSDN/Tech­net.

Ce service pack n’ap­porte pas de grande nouveau­tés comme on a pu le connaitre avec les SP de Windows Vista ou XP mais plutôt des correc­tifs et amélio­ra­tions.

La distri­bu­tion se fait par Windows Update via les mises à jour auto­ma­tique donc ou en télé­char­ge­ment direct.

Pour procé­der à l’ins­tal­la­tion, vous devez avoir entre 750 et 1050 Mo d’es­pace disque dispo­nible pour une instal­la­tion via Windows Update et entre 4,1 Go et 7,4 Go pour une instal­la­tion passant par un télé­char­ge­ment direct.

Si vous souhai­tez bloquer l’ins­tal­la­tion du service pack dans votre pack d’or­di­na­teur ou pour un ordi­na­teur, Micro­soft a égale­ment publié l’ou­til pour bloquer l’ins­tal­la­tion pendant une durée de 12 mois.

Le télé­char­ge­ment direct néces­site une vali­da­tion WGA au préa­lable.

Télé­char­ger le logi­ciel pour bloquer l’ins­tal­la­tion du Service Pack 1 de Windows 7

Télé­char­ger le Service Pack 1 pour Windows 7 et Windows Server 2008 R2 (32 et 64 bits)

Secu­nia Perso­nal Soft­ware Inspec­tor sort en V2

La société Secu­nia qui fourni sur son site les failles et vulné­ra­bi­li­tés des logi­ciels, vient de libé­rer la version 2 de Perso­nal Soft­ware Inspec­tor (P.S.I.)

P.S.I. est un logi­ciel de lutte contre les virus non pas en analy­sant le PC à leurs recherche mais en cher­chant les programmes présen­tant des failles connues.

Une fois ces logi­ciels iden­ti­fiés, si la version du programme présente une ou plusieurs failles, PSI aver­tit l’uti­li­sa­teur et propose une solu­tion pour corri­ger cette faille si elle a été mise à dispo­si­tion par l’édi­teur  du logi­ciel bien sûr.

Pour certains logi­ciels comme Flash Player, Adobe Reader ou encore Mozilla Fire­fox, une fonc­tion de mise à jour auto­ma­tique est dispo­nible grâce à ça, l’uti­li­sa­teur n’a qu’a accep­ter la mise à jour dés qu’elle est dispo­nible.

PSI est un logi­ciel gratuit à desti­na­tion des parti­cu­liers, d’après leurs (Secu­nia) statis­tiques, un ordi­na­teur sans Secu­nia a en moyenne 84 %de logi­ciels “sécu­ri­sés” contre 94 % avec PSI.

J’uti­lise ce logi­ciel depuis main­te­nant quelques années et il m’a permit de corri­ger beau­coup de failles qui concer­naient des logi­ciels sans fonc­tion de recherche de mises à jours .. son utili­sa­tion doit bien sur être couplée à un anti­vi­rus mais il ne faut pas oublier qu’a­voir un système à jour est aussi impor­tant qu’a­voir tout un atti­rail de solu­tion de sécu­rité (pare-feu, anti­vi­rus/spyware etc.. ) car si des failles sont présentes il suffit qu’un attaquant les utilises pour prendre le contrôle à distance de votre ordi­na­teur.

Télé­char­ger Perso­nal Soft­ware Inspec­tor (PSI) à partir du site Secu­nia