Archives du mot-clé Internet

Test a grande ampleur de l’IPV6 le 8 juin

Micro­soft, Google (Youtube, Gmail, le moteur de recherche, …), Yahoo et bien d’autres sites impor­tants vont effec­tuer un test de grande ampleur ce mercredi 8 juin.

Ce test aura pour objet de véri­fier les problèmes qui sont encore présent pour une adop­tion à terme de l’IPV6 pour rempla­cer l’ac­tuelle norme IPV4.

L’IPV6 est le nouveau proto­cole d’adres­sage Inter­net destiné à rempla­cer la norme IPV4. Pour le moment une adresse IP est unique­ment compo­sée de chiffre et est codée de la forme xxx.xxx.xxx.xxx (les x sont à rempla­cer par des chiffres) chaque séries de xxx peut aller de 0 à 255 soit 256 possi­bi­li­tés. Le problème qui se pose actuel­le­ment est que les plages d’adresses IPV4 arrivent à épui­se­ment avec nos smart­phones, ordi­na­teurs, voiture commu­niquantes etc, lorsque la norme 4 avait été crée, rien de tout ça n’exis­tait sauf les ordi­na­teurs fixes. EN IPV4 il est possible d’avoir 2^32 adresses alors qu’a­vec l’IPV6 ce chiffre passera à 2^128 !

C’est pour anti­ci­per le passage au tout IPV6 que les grands du web comptent rejoindre le Word IPV6 Day de ce mercredi. Norma­le­ment personne ne devrait rencon­tré de problème, vous pouvez dores et déjà vous rendre sur Google pour véri­fier si vous pouvez accé­der à des sites en utili­sant IPV6, micka39.info est compa­tible IPV6 depuis main­te­nant quelques mois. A l’heure actuelle, moins de 0.5 % des utili­sa­teurs mondiaux utilisent le proto­cole IPV6 …

Tenter d’ac­cé­der au site Google de test de l’IPV6

Site de la jour­née mondiale de l’IPV6

Inter­net a 40 ans !

Il y a 40 ans ,l’Uni­ver­sité de Cali­for­nie sortait ARPANET qui est le réseau qui a servi de base à l’in­ter­net d’aujourd’­hui créé lui par un cher­cheur du CERN , Tim Burner Lee .

C’est lui qui a mis au point le proto­cole de commu­ni­ca­tion HTTP et qui l’a lié aux proto­coles TCP et UDP pour créer le World Wide Web en 1989 le premier navi­ga­teur qui fut son appa­ri­tion fut ViolaWWW dont vous pour­rez trou­ver une impres­sion écran sur Wiki­pe­dia .

Le “défaut‿ de l’in­ter­net actuel est qu’il était basé sur le proto­cole IPV4 qui arrive à terme en nombre d’adresses IP depuis un rempla­cant lui a été trouvé l’IPv6 pouvant conte­nir 340 282 366 920 938 463 463 374 607 431 768 211 456 adresses (chiffre issu de Wiki­pe­dia) contre 4 milliards pour l’IPV4 actuel .

ARPANET sur Wiki­pe­dia