Archives de catégorie : Uncategorized

Comment ouvrir un fichier JSON avec Excel ou Power BI ?

Le format JavaS­cript Object Nota­tion est très fréquem­ment utilisé sur inter­net. Par exemple, pour les échanges d’in­for­ma­tion entres serveurs ou avec votre navi­ga­teur.

Cepen­dant si vous souhai­tez ouvrir des fichiers JSON avec Excel pour les exploi­ter comme des tableurs clas­siques, suivez ces quelques étapes.

Si vous utili­sez PowerBI, vous pouvez direc­te­ment passer à l’étape 3.

Si vous n’avez pas de fichier JSON, vous pouvez utili­sez ce json que j’ai utilisé dans mon exemple ci-après

[{« colA »:1, »colB »: »abc », »colC »: »def »},{« colA »:2, »colB »: »abc », »colC »: »def »},{« colA »:3, »colB »: »abc », »colC »: »def »},{« colA »:4, »colB »: »abc », »colC »: »def »},{« colA »:5, »colB »: »abc », »colC »: »def »},{« colA »:6, »colB »: »abc », »colC »: »def »},{« colA »:7, »colB »: »abc », »colC »: »def »},{« colA »:8, »colB »: »abc », »colC »: »def »},{« colA »:9, »colB »: »abc », »colC »: »def »}]

Excel

  1. Pour commen­cer, ouvrez un nouveau clas­seur Excel

2. Cliquez ensuite sur l’on­glet Données puis Obte­nir des données -> A partir d’un fichier fichier et enfin selec­tio­nés JSON.

3. Une fenêtre Power Query s’ouvre alors avec une descrip­tion très succincte du fichier. Comme vous pouvez le voir seule une colonne est présente au lieu de 3.

4. Pour voir les autres cliquez sur l’un des numé­ros de ligne pour avoir le détail de la ligne. Si vous cliquez sur Record, vous pouvez reve­nir en arrière avec les étapes appliquées dans la colonne de Droite. Suppri­mez simple­ment l’élé­ment Navi­ga­tion pour reve­nir à l’écran précé­dent.

Pour trans­for­mer ces données en fichier Excel, cliquez sur « Vers la table » juste en dessous de Fichier

5. Dans la fenêtre qui s’af­fiche, lais­sez les valeurs telles quelles en cliquant sur OK.

6. Cliquez ensuite sur le bouton entouré en noir dans la capture ci-dessus qui va permettre de conver­tir chaque objet en colonne.

7. Sélec­tion­nez alors les colonnes que vous souhai­tez conver­tir puis cliquez sur OK

8. Nous arri­vons à la dernière étape, cliquez sur « Fermer et char­ger » pour que les données reviennent dans votre clas­seur d’ori­gine.

Il ne vous reste plus qu’à renom­mer les colonnes pour que votre fichier soit prêt à être utilisé.

Google Meets la solu­tion de visio­con­fé­rence de Google gratuite pour tous

Autre­fois réser­vée aux clients profes­sion­nels Gsuite de Google, la solu­tion de visio­con­fé­rence est désor­mais dispo­nible gratui­te­ment pour tous les comptes grand public. Cette déci­sion inter­vient avec le succès de ses concur­rents Zoom ou Micro­soft Teams durant cette période de confi­ne­ment. Le déploie­ment est progres­sif, pour ma part je l’ai depuis aujourd’­hui.

Quelles diffé­rences avec la version payante ?

La première diffé­rence est le nombre maxi­mum de parti­ci­pants qui passe de 250 à 100 personnes ce qui est large­ment suffi­sant pour réunir ses amis ou sa famille. Vous ne pour­rez pas rejoindre la confé­rence unique­ment par télé­phone ce qui exclura les personnes n’ayant pas d’ac­cès à inter­net.

Comment l’uti­li­ser ?

Pour orga­ni­ser une confé­rence Google Meets vous avez deux possi­bi­li­tés soit partir de votre boîte Gmail soit depuis Google Agenda.

Gmail

Pour Gmail, lorsque votre compte sera auto­risé à utili­ser Meets, vous aurez une fenêtre comme ci-dessous qui mettra en surbrillance deux nouveaux éléments dans la barre laté­ral.

Le premier lien, « Démar­rer une réunion » vous permet de démar­rer immé­dia­te­ment une réunion qui s’ou­vrira dans une nouvelle fenêtre

Vous pouvez bien entendu acti­ver ou désac­ti­ver la webcam et le micro en cliquant sur les icones respec­tives dans la fenêtre de gauche. Une fois que vous êtes prêt cliquez sur « Parti­ci­per à la réunion »

Vous pouvez alors invi­ter des parti­ci­pants soit en copiant le lien, soit en cliquant sûr Ajou­ter.

Google Agenda

Concer­nant Google Agenda, la procé­dure est quasi­ment iden­tique, il vous suffit de créer une nouvelle réunion

Cliquez ensuite sut Ajou­ter une visio­con­fé­rence Google Meets et vos invi­tés auront direc­te­ment accès depuis l’in­vi­ta­tion à la visio­con­fé­rence. Et vous, quelle solu­tion de visio­con­fé­rence utili­sez-vous à titre profes­sion­nel ou person­nel ?

Connais­sez-vous l’As­sis­tance rapide de Windows 10 ? Une alter­na­tive gratuite à TeamVie­wer

En ces temps de confi­ne­ment, lié au Coro­na­vi­rus, le recours au télé­tra­vail impose égale­ment des contraintes de dépan­nages à distances.

Sur le marché des solu­tions de prises de main à distance ou téléas­sis­tance tout le monde connait le leader TeamVie­wer qui est utili­sable sans frais pour un usage person­nel mais payant pour un usage profes­sion­nel.

Mais saviez-vous que Windows 10 intègre un logi­ciel d’as­sis­tance utili­sable gratui­te­ment par inter­net ?

Ce dernier s’ap­pel Assis­tance rapide et ne néces­site qu’un compte Micro­soft.

Comment ça marche ?

Pour l’ou­vrir tapez simple­ment dans la barre de recherche Assis­tance rapide

Recherche de l’as­sis­tance rapide Windows 10

Une fois lancée l’appli­ca­tion propose deux modes de fonc­tion­ne­ment

Le premier (Obte­nir de l’aide) est à utili­ser par la personne à dépan­ner, il faut qu’elle entre un code à six chiffres qui est fourni en utili­sant la seconde option, Aider un autre utili­sa­teur.

Pour offrir de l’aide à un autre utili­sa­teur vous devrez tout d’abord vous connec­ter à votre compte Micro­soft.

Ensuite il ne vous reste plus qu’à commu­niquer le code à usage unique qui n’est valable que 10 minutes.

La personne distante n’a plus qu’à entrer ce code et accep­ter la connexion pour pouvoir prendre la main sur l’or­di­na­teur ou simple­ment visua­li­ser l’écran

Une fois le contrôle pris vous pour­rez :

  • Sélec­tion­ner l’écran que vous voulez dans le cas des ordi­na­teurs avec plusieurs écrans
  • Chat­tez avec la personne sur l’or­di­na­teur distant
  • Redé­mar­rer l’or­di­na­teur
  • Ouvrir le gestion­naire des taches
  • Anno­ter l’écran

Cette assis­tance rapide ne fonc­tionne qu’à partir de Windows 10 et sur les systèmes Micro­soft. Si vous devez prendre le contrôle de système Linux, Mac etc il vous faudra vous tour­ner sur les solu­tions tradi­tion­nelles telles que TeamVie­wer, Logmein etc.

Astuce – Comment augmen­ter la limi­ta­tion du nombre de carac­tères dans le chemin d’ac­cès des fichiers/dossiers sur Windows 10 ?

Sur tous les systèmes d’ex­ploi­ta­tion Micro­soft, une limite est appliquée au nombre de carac­tères auto­ri­sés pour l’em­pla­ce­ment d’un fichier ou d’un dossier. Cette limite par de la racine du lecteur, et prend en compte les noms de dossiers espaces compris jusqu’au fichier avec l’ex­ten­sion.

Peut être avez vous déjà eu le message « Chemin d’ac­cès de desti­na­tion trop long » comme quoi « Le ou les noms de fichiers sont trop longs pour le dossier de desti­na­tion » ou comme dans la capture ci-dessous « Nom de réper­toire non valide« .

Capture à la créa­tion

Elle était de 260 carac­tères jusqu’à main­te­nant. Depuis la version 1607 de Windows 10 cette limite peut être levée mais ne l’est pas par défaut.

Atten­tion, les mani­pu­la­tions ci-dessous sont à faire dans le registre de Windows et peuvent être risquée si vous ne le maîtri­sez pas. Pensez à réali­ser des sauve­gardes avant d’ef­fec­tuer toute modi­fi­ca­tion.

La clé à modi­fier dans le registre se situe dans HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentCon­trolSet\Control\FileSys­tem

Cher­chez la valeur LongPathsE­na­bled et passez la à 1.

Une fois la modi­fi­ca­tion effec­tuée, fermez et ré-ouvrez l’ap­pli­ca­tion ou l’ex­plo­ra­teur Windows pour que la modi­fi­ca­tion soit effec­tive.

Github réduit ses tarifs et offre gratui­te­ment les dépôts privés avec un nombre illi­mité de colla­bo­ra­teurs

Github, racheté il y a deux ans par Micro­soft, vient d’an­non­cer ce soir la refonte de ses tarifs.

A commen­cer par son offre gratuite qui permet main­te­nant d’avoir autant de colla­bo­ra­teurs que souhaité ainsi qu’un nombre illi­mité de repo­si­tory.

Cette refonte permet donc aux petites équipes de déve­lop­peurs d’avoir accès à Github alors qu’au­pa­ra­vant seuls les dépôts publics étaient gratuits contrai­re­ment à son concur­rent Bitbu­cket qui offrait cette possi­bi­lité depuis long­temps.

Impres­sion écran des nouveaux tarifs github

Autre chan­ge­ment, la première offre payante destiné aux équipes passe de 9$/mois par utili­sa­teur à 4$, cette offre apporte entre autres plus d’es­pace de stockage 2GB au lieu de 500 MB.

Elle apporte des fonc­tion­na­li­tés plus pous­sées en termes de colla­bo­ra­tif par exemple, comme des branches à accès restreint, la protec­tion de certaines parties de code qui déclen­che­raient des alertes en cas de modi­fi­ca­tion ou encore la possi­bi­lité d’as­si­gner plusieurs personnes à une pull request.

Cette édition offre égale­ment la possi­bi­lité de créer des pages et wikis.

Enfin l’offre enter­prise est plutôt desti­née aux entre­prises de taille inter­mé­diaire et est plus orien­tée vers l’as­pect sécu­rité et connexion avec l’ap­port du SSO, une SLA de 8h, la connexion LDAP ou encore des fonc­tion­na­li­tés avan­cées d’au­dit. Cette offre est propo­sée à 21$/utili­sa­teur par mois.

Détails des nouveaux tarifs Github